L’évolution du paysage martech : Tendances à suivre en 2019

Publié April 8, 2019
Dernière mise à jour November 27, 2021

C’est une industrie récente.
C’est en constante évolution.
Il est en pleine expansion. Oui, nous parlons de marketing numérique. Pour mettre les choses en perspective, il y a tout juste trois décennies, le World Wide Web était inventé. L’ère de l’information est arrivée. Ici, tout pouvait être recherché, partagé et connecté. Nous l’avons embrassé, sans jamais regarder en arrière.

Pour le marketing, l’Internet était une mine d’or.

Le secteur a rapidement transformé l’évolution de l’internet en un terrain de jeu, où les entreprises ont fait de grands progrès dans la collecte d’informations sur le comportement des consommateurs et dans l’adaptation de leurs stratégies à cette nouvelle façon de faire.

Peu après l’introduction des médias sociaux, les stratégies de marketing ont commencé à évoluer vers une conception plus inbound, personnalisée et centrée sur l’utilisateur.

Une citation puissante du vice-président du marketing d’Unilever, Marc Mathieu, illustre parfaitement ce nouveau changement :

“Le marketing consistait autrefois à créer un mythe et à le vendre ; il s’agit désormais de trouver une vérité et de la partager.”

Une citation puissante du vice-président du marketing d’Unilever, Marc Mathieu, illustre parfaitement ce nouveau changement :

On l’appelle – le Martech.

Nous vivons aujourd’hui dans une nouvelle ère où 40 % des consommateurs utilisent cinq écrans au quotidien, exigent des expériences personnalisées lorsqu’ils interagissent avec des entreprises, partagent leurs idées sur tout et ne se soucient pas de visiter un magasin physique.

Il est certain que le marketing fait appel à la technologie pour clarifier la manière d’aller de l’avant.

Des grandes organisations aux principaux spécialistes du marketing, en passant par la naissance d’une industrie Martech, le secteur du marketing a été profondément marqué par une forte vague de changements.

Ce qui nous amène à une conclusion : il n’y a pas de retour en arrière possible.

Ce qui nous amène à une conclusion : il n’y a pas de retour en arrière possible.

  • Les organisations sont désormais à découvert et tentent d’accroître rapidement leur utilisation des nouvelles technologies et d’améliorer l’expérience de leurs consommateurs, du premier au dernier point de contact. Ils adoptent les nouvelles technologies plus vite qu’ils ne peuvent les utiliser pleinement, en empilant les solutions les unes sur les autres. Dans tous les domaines, la nouveauté devient une constante. Et l’approche traditionnelle consistant à revoir les systèmes logiciels des entreprises tous les 5 ans appartient certainement au passé.
  • Leading marketing professionals are constantly searching for new technology solutions that will help innovate and embellish the processes they have, while they build new strategies. Ils sont perdus dans la mer de logiciels qui offrent des solutions magiques à leurs problèmes. Les stratégies qu’ils ont utilisées sont maintenant reconstruites pour répondre à l’augmentation des possibilités.
  • Les consommateurs ont de nouvelles attentes lorsqu’ils interagissent avec les entreprises. Ils exigent la personnalisation, la réponse en temps réel et la pertinence. Ils n’achètent plus sans recherche, les consommateurs d’aujourd’hui sont très habiles pour obtenir les informations dont ils ont besoin. Et l’authenticité et la transparence deviennent les principales valeurs recherchées par les consommateurs aujourd’hui.
  • Entre-temps, le secteur Martech est devenu une industrie géante, remplissant le marché de logiciels concurrents ; tous proposent le nouvel outil brillant qui sera tout ce que vous voulez et dont vous avez besoin. Scott Brinker, auteur du blog Chiefmartec.com, a décrit ce phénomène dans une illustration du paysage Martech qu’il a réalisée :

Comme le montre l’illustration, en 2011, environ 150 fournisseurs proposaient une solution logicielle d’automatisation du marketing. Dans l’explication de Scott, nous constatons une expansion rapide du secteur Martech au cours des sept dernières années, ce qui nous amène en 2018 à environ 7 000 vendeurs dans le même espace Martech.

Les possibilités offertes par les technologies de marketing sont énormes et connaissent une croissance exponentielle.

Mais les défis se situent dans le même espace.

Il y a un problème d’abondance.

It mostly comes down to marketing leaders to rise above the challenge and utilise this technology abundance.

Dans cet espace encombré, la vraie question est donc la suivante :

Qu’est-ce que cela signifie d’être un utilisateur de Martech réussi en 2019 ?

Partie 1 : Qu’est-ce que cela signifie d’être un utilisateur de Martech réussi en 2019 ?

Partie 1 : Qu’est-ce que cela signifie d’être un utilisateur de Martech réussi en 2019 ?

Nous reconnaîtrons que la Martech d’aujourd’hui est beaucoup trop “mutable”. S’accrocher à la même pile technologique ou même au même processus pendant une période plus longue signifierait devenir obsolète en un clin d’œil.

Nous devons également garder à l’esprit que le comportement des consommateurs évolue. Ils attendent beaucoup plus des entreprises aujourd’hui qu’il y a dix ans.

Alors, comment pouvons-nous, en tant qu’utilisateurs de technologies de marketing de pointe, être et rester performants dans cet environnement ?

C’est ce dont nous allons parler aujourd’hui.

Pour commencer notre exploration, nous allons d’abord aborder le pilier de tout marketing – les données.

Pour commencer notre exploration, nous allons d’abord aborder le pilier de tout marketing – les données. Qualité et intégration des données marketing

Pour commencer notre exploration, nous allons d’abord aborder le pilier de tout marketing – les données. Qualité et intégration des données marketingLes données sont comme de l’air pour les spécialistes du marketing.

Et aujourd’hui, les données sur les consommateurs ne manquent pas.

En d’autres termes, 90 % des données dont nous disposons aujourd’hui ont été créées au cours des deux dernières années.

Une grande partie du marketing réalisé aujourd’hui consiste en fait à appliquer ces données que nous avons recueillies en utilisant la technologie dont nous disposons.

Aujourd’hui, chaque décision prise, chaque clic sur un site web et chaque partage sur les médias sociaux peuvent être suivis, enregistrés et stockés dans des profils démographiques complets.

Grâce à l’abondance des données désormais disponibles, les spécialistes du marketing se trouvent en première ligne et rivalisent par procuration pour obtenir un meilleur aperçu et alimenter leurs décisions.

De ce fait, les responsables marketing sont confrontés à d’énormes possibilités et à un énorme défi.

Les difficultés résident dans le fait que les spécialistes du marketing opèrent généralement dans un paysage technologique complexe, fragmenté, en évolution rapide et, en bref, écrasant.

Pour surmonter ce casse-tête, il faut d’abord se poser les bonnes questions.

Obtenons-nous le bon type d’informations pour avoir une image claire de qui sont nos clients ou nos prospects ou créons-nous simplement plus de travail en ajoutant des systèmes et des solutions ponctuelles qui ne partagent pas les données ?

Nous ne voulons pas utiliser la technologie pour la technologie, nous voulons que la technologie travaille pour nous.

En fait, les utilisateurs de Martech sont confrontés à deux grands défis en matière de données :

  1. Qualité des données
  2. Intégration des données

La qualité des données

L’importance de la qualité des données est très claire : les gens ne peuvent prendre les bonnes décisions fondées sur les données que si les données qu’ils utilisent sont correctes.

Sans une qualité suffisante des données, celles-ci sont pratiquement inutiles.

Parfois même dangereux.

Pour vous assurer que vos données vous conduisent vers de meilleures décisions commerciales (et non vers votre perte), il y a quelques éléments à prendre en compte :

  • Organisation

Vos données sont-elles correctement stockées ? Si vous ne pouvez pas rechercher facilement vos données, vous vous placez dans une position désavantageuse. Le temps est un élément essentiel ici et vous ne voulez pas le gaspiller sur des défis qui peuvent être facilement évités.

  • Données exactes

Même si nous avons les meilleurs systèmes en place, trop de données peuvent être contre-productives. Vous devez vous concentrer sur les paramètres qui comptent pour votre entreprise, afin d’en tirer le meilleur parti.

  • Vous devez vous concentrer sur les paramètres qui comptent pour votre entreprise, afin d’en tirer le meilleur parti.

Avec le grand nombre de solutions que les entreprises utilisent aujourd’hui, il est extrêmement facile de glisser des données en double, ce qui rend votre processus décisionnel incohérent et dangereux. Assurez-vous d’avoir rationalisé votre solution pour qu’elle fonctionne pour vous avant de tomber dans ce trou de lapin.

  • Données incorrectes

N’oubliez pas que les données se dégradent à un rythme de 2,2 % par mois. Par conséquent, il est presque certain que certaines de vos données sont obsolètes, ce qui en fait des données incorrectes. Il s’agit d’un problème majeur, puisque de 10 à 25 % des données contiennent des erreurs.

Outre la qualité des données, il existe une autre tornade qui désespère les équipes de marketing.

Intégration des données

L’objectif de la technologie marketing est de nous aider à établir un lien, à nourrir, à automatiser et à mesurer l’interaction entre un client et notre entreprise.

Elle nous aide à comprendre comment les gens évoluent dans ce parcours et comment ils pourraient se comporter à l’avenir.

Mais si nos technologies ne se parlent pas entre elles, il sera beaucoup plus difficile de recoller les morceaux.

L’une des causes les plus courantes d’une mauvaise intégration des données est le cloisonnement des données au sein d’une entreprise.

Les silos de données sont créés pour différentes raisons, dont certaines sont les suivantes :

1. Organisation : Les données sont collectées par une équipe particulière au sein d’une entreprise dans un but précis. Les équipes ne sont pas habituées à partager les données avec les autres départements.

2. Rapport de croissance : Si une entreprise connaît un changement de direction, une acquisition ou un changement d’orientation, de nombreux systèmes qu’elle avait précédemment implémentés deviendront incompatibles.

3. La contrainte du fournisseur : De nombreux fournisseurs de solutions logicielles ont intérêt à vous garder comme client, ce qui les amène à verrouiller les données avec le système. Il est donc plus difficile pour les entreprises d’annuler la licence du logiciel et de conserver les données en même temps.

Les données conservées en silos constituent un défi majeur pour les responsables marketing de premier plan, car elles ne sont pas exploitables.

Nous ne pouvons pas nous faire uneidée complète du client à 360 degrés et, surtout, nous sommes incapables d’estimer son comportement futur.

La solution ? Données unifiées.

Nous y parvenons en nous concentrant sur les pratiques de marketing et la technologie qui les soutient :

Formation des employés : Assurez-vous que les employés de l’entreprise disposent des compétences nécessaires pour collecter, saisir et analyser les données. En investissant le temps nécessaire pour étudier les tendances marketing, nous progressons en même temps qu’elles.

Se concentrer sur la qualité des données : Plus n’est pas mieux. Tous les ensembles de données doivent être complets, pertinents et à jour.

Extraction des données :Les données piégées dans les systèmes existants sont un véritable désert. Nous devons le transformer en or en l’extrayant, en le nettoyant et en préparant son utilisation future.

Élaboration de processus : Du début à la fin, le processus de gestion des données doit être comme un moteur bien huilé. Les départements doivent tous travailler ensemble pour assurer la cohérence des données et leur circulation entre eux.

Technologie : Disposer de la technologie de marketing appropriée est d’une importance cruciale pour donner un coup de fouet aux spécialistes du marketing et leur permettre d’envisager leur réussite future.

Technologie marketing

La technologie nous aide à comprendre nos clients afin de mieux les servir et d’établir des relations plus solides avec eux.

Parmi ces solutions technologiques, les spécialistes du marketing moderne se concentrent aujourd’hui sur les points suivants :

> Les technologies Web qui nous permettent de suivre les personnes sur le Web et de comprendre leur comportement de navigation.

> Les technologies sociales qui nous permettent de mesurer l’influence et de comprendre qui anime la conversation sur des sujets spécifiques.

> Les technologies publicitaires qui nous permettent de tester les messages et de comprendre quels messages résonnent le plus avec quels segments de marché.

> Les technologies de vente au détail qui nous permettent de suivre la façon dont les clients naviguent dans nos magasins et de comprendre quelles sont les méthodes de marchandisage les plus efficaces.

> Les technologies d’intelligence commerciale qui nous permettent d’établir des corrélations entre les sources de données ci-dessus.

Pour avoir une vision à 360° de notre consommateur, nous devons évaluer comment construire la pile technologique marketing qui sera la plus profitable à nos entreprises.

De nombreux leaders du marketing se sont exprimés sur le thème “comment construire une pile technologique marketing”, que nous avons analysé pour notre usage aujourd’hui.

Le stack technologique minimal viable pour le marketing

Étant donné que notre technologie doit fournir une automatisation et une vision juste, nous ne pouvons pas commencer à faire des choix avant d’avoir réfléchi à notre situation.

Pour donner un aperçu, selon une étude de Gartner, une entreprise moyenne utilise 22 outils dans sa pile technologique de marketing.

En outre, vous avez peut-être remarqué que si vous demandez à un CMO moyen le nombre d’outils qu’il utilise, il ne sera pas en mesure de vous donner une réponse correcte.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions digitales d'écoute d'audience et d'intelligence de marché ?

Ce qui nous amène à la conclusion que le problème du luxe des choix d’aujourd’hui réside dans son luxe.

Guidées par leur “syndrome de l’objet brillant”, les entreprises empilent les technologies les unes sur les autres, sans la stratégie efficace qui sous-tend la technologie.

Pour commencer ce voyage de découverte de la meilleure pile marketing pour votre entreprise, nous devons nous rappeler que la technologie marketing est là pour soutenir notre stratégie marketing et non l’inverse.

Étape 1. Pensez à la stratégie

C’est une évidence : mettez au point votre stratégie. Vous ne voulez pas mettre un moteur sur le mauvais train.

Votre stratégie de marketing doit être alimentée par votre technologie et non l’inverse. C’est la base sur laquelle vous construisez votre technologie.

Pour clarifier votre stratégie, posez-vous les questions suivantes :

  • Quels processus marketing mes équipes mettent-elles en œuvre aujourd’hui ?
  • Où manquons-nous de procédés ?
  • Que faut-il changer pour atteindre nos objectifs de marketing ?

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, vous commencerez peut-être à remarquer que certains des processus qui existent déjà dans votre entreprise sont peut-être devenus obsolètes, tandis que d’autres nécessitent plus d’attention.

Étape 2. Passez en revue la technologie dont vous disposez aujourd’hui

Un grand nombre d’entreprises disposent de cadres de travail qui les aident à mettre en œuvre de nouvelles solutions avec plus de facilité. Il commence par une vue d’ensemble de la technologie dont ils disposent aujourd’hui.

Par exemple, regardez comment Cisco présente son stack technologique de marketing :

Par souci de simplicité, ils ont visualisé leur stack technologique en la divisant en 4 cercles, chacun d’entre eux représentant une intention d’utilisation commerciale.

Le premier cercle extérieur représente la technologie qu’ils renouvellent continuellement, le deuxième montre l’intention de réinstallation et d’utilisation, le troisième montre la nécessité de faire des achats et d’acheter un outil supplémentaire, tandis que le quatrième et dernier cercle montre la conscience des outils existants, les laissant pour une considération future.

C’est une indication claire de la maturité des entreprises lorsqu’il s’agit d’utiliser de nouveaux outils, montrant qu’elles peuvent être conscientes de la technologie, mais qu’à ce stade, le nouvel outil peut ne pas être nécessaire.

Il est également important de noter que quatre grands domaines sont concernés par le choix d’un nouvel outil : les clients, les partenaires, les vendeurs et les opérations de données.

Grâce à cette vue d’ensemble du paysage technologique du marketing, il est beaucoup plus facile de décider si une solution est réellement nécessaire ou s’il s’agit simplement d’un des nombreux objets brillants qui existent.

Étape 3. Pensez aux dépendances

Il n’existe pas de solution unique.

Chaque entreprise a un ensemble différent de dépendances qui influencent son utilisation des technologies de marketing.

Pour commencer, les dépendances peuvent inclure :

  • Stade de maturité de l’entreprise
  • Équipe et talents
  • La portée de l’entonnoir et de l’expérience client que vous essayez de créer.
  • Votre modèle de données (B2B vs B2C ; basé sur les comptes vs. les prospects)

À chaque étape de l’évolution d’une entreprise, les priorités en matière de technologie sont différentes.

Par exemple, si vous êtes au stade de la maturité d’une entreprise en phase de démarrage, votre pile marketing sera très différente de celle d’une entreprise en phase d’expansion ou d’entreprise. Alors qu’une start-up peut parfaitement fonctionner avec des feuilles de calcul, une entreprise a besoin d’un outil de Gestion de la relation client (CRM) ainsi que d’une plate-forme de données client (CDP) complets.

Il en va de même pour les équipes et les talents dont vous disposez dans votre entreprise.

Il en va de même pour les équipes et les talents dont vous disposez dans votre entreprise.

En outre, si vous construisez une pile qui permettra de mieux servir vos clients, vous pouvez vous demander quelle serait la portée de l’entonnoir pour une expérience client idéale.

Chaque segment de l’entonnoir a besoin d’un outil pour optimiser les processus dans ce segment.

N’oublions pas le type d’entreprise que vous avez, car il aura une incidence sur les technologies que vous pourriez trouver importantes. Par exemple, une entreprise qui vend des produits ou des services aux consommateurs (B2C) utilisera des canaux et des techniques différents pour acquérir des clients qu’une entreprise qui vend des produits ou des services à d’autres entreprises (B2B).

Étape 4. Pensez à la “source unique de vérité”.

Nous aurons toujours besoin de nouveaux outils pour faire évoluer notre stratégie de marketing et développer notre activité.

Il est d’une importance cruciale qu’une entreprise puisse se tenir au courant, dès le début, du contexte complet du parcours du client.

La grande erreur que commettent souvent les entreprises est de laisser les équipes individuelles s’approprier les données de l’ensemble de l’entreprise, ce qui conduit inévitablement à des silos de données.

Selon les meilleures pratiques, les équipes reconnaissent et traitent ce problème dès le début. Selon les meilleures pratiques, les équipes reconnaissent et traitent ce problème dès le début.

Les meilleures pratiques suggèrent que les équipes reconnaissent et abordent ce problème dès le début.

  1. CRM (Gestion de la relation client)
  2. Plate-forme d’automatisation du marketing
  3. Plateformes de données clients
  4. Entrepôts de données

Au fur et à mesure que vous vous développez, le besoin de combiner vos données en un point centralisé augmente.

Sans une stratégie claire et délibérée visant à créer une source unique de vérité véritablement unifiée, votre entreprise ne sera jamais en mesure d’obtenir une vue à 360° du parcours du client.

Étape 5. Pensez évolutivité

Si vous suivez les étapes que nous avons mentionnées précédemment, vous arriverez à un point où votre technologie fonctionnera comme un moteur bien huilé.

Toutefois, au fur et à mesure que l’avenir se dessine et que de meilleures solutions deviennent disponibles, vous voudrez mettre au point votre pile pour qu’elle fonctionne encore mieux.

C’est pourquoi cette étape est peut-être la plus importante.

Nous savons qu’un outil est rarement le meilleur de sa catégorie sur plusieurs canaux. C’est la raison pour laquelle vous avez besoin de plusieurs outils. Le fait de disposer de plusieurs outils implique de devoir propager les modifications et les mises à jour à chacun d’entre eux.

C’est pourquoi vous devez penser à l’évolutivité en termes d’éventuelles intégrations futures.

Lorsque vous atteignez le niveau de l’entreprise, la technologie dont vous disposez peut devenir obsolète. Toutefois, si votre pile technologique de base est conçue pour évoluer, vous éviterez de devoir tout recommencer.

Tendance vers le Marketing Cloud

Aujourd’hui, les entreprises ont tendance à se tourner vers les solutions “Marketing Cloud” qui s’intègrent nativement dans leurs fonctionnalités.

Par exemple, Salesforce Marketing Cloud offre un ensemble d’outils de marketing construits sur une plateforme unifiée pour permettre une intégration et une évolutivité faciles.

Qu’il s’agisse d’automatisation du marketing, de studio social, de plateforme de données unifiée ou d’outils d’analyse et de publicité, vous pouvez littéralement construire au fur et à mesure.

Pour être plus précis, Salesforce Marketing Cloud offre des fonctionnalités telles que :

Journey Builder: Cette fonction vous permet de contrôler la manière dont vos destinataires reçoivent les messages en fonction des impressions et des interactions messaging based on impressions and interactions ou même de leur absence. Il vous permet de donner un sens à la chronologie des événements d’un client.

Pardot: La plateforme d’automatisation du marketing B2B qui connecte vos équipes de marketing et de vente en leur donnant la possibilité de conclure davantage d’affaires en une fraction du temps de transaction moyen. Il vous permet d’intégrer des données à différents types de messages et de développer un parcours marketing basé sur l’activité des clients et les points de données.

Social Studio qui vous aident à piloter votre marketing des médias sociaux. Il vous permet d’avoir des conversations avec vos clients par l’intermédiaire de divers canaux sociaux, ce qui vous permet d’établir des relations significatives. Social Studio combine tous vos canaux sociaux en une seule interface facile à utiliser.

Content Builder qui offre un lieu centralisé pour tout votre contenu. Vous pouvez rédiger et modifier vos articles, blogs, courriels et messages sur les médias sociaux, et vous pouvez également modifier directement les images. Content Builder vous permet de sculpter votre message parfait en toute simplicité.

Mobile Studio vous permet d’interagir avec vos clients en déplacement ! Il diffuse les messages et les offres de la marque par le biais de SMS, de notifications push ou de messages de groupe. Il facilite la connexion avec votre marque par le biais de confirmations de rendez-vous par SMS, ce qui permet à votre équipe de vente de ne jamais manquer un moment.

Il en va de même pour leur concurrent, Adobe Marketing Cloud.

Disponible sous forme d’abonnement avec plusieurs composants optionnels dont la spécialité va de la fondation créative d’Adobe aux plateformes d’analyse, en passant par les outils de gestion de campagne et l’intégration des médias sociaux, Marketing Cloud se veut un guichet unique pour les organisations qui ont besoin d’une solution complète sans dépendre de différents fournisseurs.

Pour vous, l’objectif devrait être de créer un écosystème d’apprentissage, qui relie les informations aux résultats dans le cadre d’un cycle continu d’auto-amélioration.

Ce qui nous amène à notre prochain point de discussion.

Créer un Parcours omnicanal .

Le voyage omnicanal

Lorsqu’on parle d’une pile technologique connectée et bien intégrée, il est impossible de faire l’impasse sur le thème de l’omnicanalité.

Aujourd’hui, pour les entreprises de vente au détail, une stratégie omnicanale n’est plus une option mais une nécessité pour rester compétitif.

Comme nous le savons, l’expérience omnicanale est une approche multicanal du marketing, de la vente et du service aux clients, qui crée une expérience client intégrée, quels que soient la manière et l’endroit où le client s’adresse.

Toutes les expériences omnicanales utiliseront plusieurs canaux, mais toutes les expériences multicanales ne sont pas omnicanales.

Vous pouvez avoir une excellente stratégie de marketing, un contenu attrayant et un merveilleux processus d’acquisition de prospects, mais s’ils ne fonctionnent pas ensemble, il ne s’agit pas d’omnicanalité.

Les détaillants qui ne parviennent pas à offrir un parcours omnicanal risquent de subir d’importantes pertes de revenus, une diminution de la fidélité à la marque et la défection des clients.

D’après l’étude de Periscope, une solution McKinsey, les principaux défis à relever pour mettre en œuvre une approche omnicanale sont les suivants :

  • Manque d’analyse de la clientèle sur tous les canaux (67%)
  • Organisation en silo (48%)
  • Mauvaise qualité des données (45%)

Pour développer, il est vrai que nous en sommes encore aux premiers stades de l’analyse des données clients. Comme l’indique une enquête menée auprès de 400 leaders du marketing interrogés par Forbes Insights et Treasure Data.Les spécialistes du marketing mettent encore trop de temps à analyser et à tirer des conclusions sur le succès d’une campagne de marketing ou d’une modification de l’expérience client. 47 % d’entre eux affirment que cela prend plus d’une semaine, tandis que 47 % disent que cela prend de trois à cinq jours.

De plus, il devient encore plus difficile de réaliser le parcours omnicanal si les données d’analyse ne sont pas stockées dans une source unique de vérité. Les données qui sont dispersées entre différents systèmes peuvent causer beaucoup de dommages à une entreprise. Premièrement, elles ne fourniront pas la vision claire à 360° du client dont nous avons besoin, et deuxièmement, si les données sont de mauvaise qualité, elles conduiront les dirigeants à prendre de mauvaises décisions dans leurs tentatives de construire le parcours omnicanal parfait.

Pour construire un parcours omnicanal de qualité et améliorer l’expérience de vos clients lors de leur passage, vous devez d’abord être clair sur certains points :

Le parcours du client doit être une expérience cohérente sur tous les canaux.

L’expérience client omnicanale doit inclure les interactions avec les clients, en ligne et hors ligne.

Les données sur les clients aideront les spécialistes du marketing omnicanal à reconnaître les clients sur tous les canaux qu’ils visitent.

Les responsables marketing doivent être en mesure d’accéder aux données des clients à partir de leurs enregistrements principaux dans le canal utilisé par le client.

Avec ces données clients, soyez capable de faire référence aux expériences historiques des clients en temps réel.

6.Activer la conversion des clients, les achats sur n’importe quel canal.

La stratégie omnicanale doit permettre des interactions avec le service clientèle là où le client le souhaite.

Alors comment y arriver ? Comment atteindre ce stade où notre parcours omnicanal est impeccable ?

Eh bien, nous devons commencer par la cartographie du parcours du client. Nous devons nous mettre à la place de notre client à chaque étape du processus et le faire dans tous les canaux où nous interagissons avec lui.

“86 % des acheteurs sont prêts à payer plus pour une meilleure expérience de la marque, mais seulement 1 % d’entre eux estiment que les vendeurs répondent systématiquement aux attentes.” La recherche d’Oracle

La cartographie du parcours client vous aidera :

> Créer une expérience et une identité de marque fortes

> Identifier les “moments de vérité”, c’est-à-dire les moments critiques qui donnent au client l’occasion de modifier une impression, négative ou positive, sur l’entreprise.

> Créer des perceptions émotionnelles et rationnelles positives

> Identifier les points de contact et les canaux omnicanaux associés, pour atteindre les clients et leur permettre de vous atteindre.

La cartographie du parcours client est comme la construction d’un lego.

Nous avons construit un cadre contenant 7 blocs principaux, qui vous guideront dans la cartographie de votre parcours client.

Ce qu’il est important de mentionner à propos de ce cadre, c’est qu’il construit la carte du parcours client du point de vue du client, en utilisant une approche de l’extérieur vers l’intérieur.

Ce qu’il est important de mentionner à propos de ce cadre, c’est qu’il construit la carte du parcours client du point de vue du client, en utilisant une approche de l’extérieur vers l’intérieur. Le résultat est très souvent qu’ils ne correspondent pas nécessairement aux résultats attendus, aux besoins et à l’expérience appropriée des clients..

Commençons donc par ces 7 briques de la construction d’un parcours client :

1ère brique – CLARIFICATION DES PERSONNES – Quelle est la base de segmentation de la clientèle à laquelle nous nous adressons et quel type de profil de personne ? Selon la complexité du produit ou du service, il peut y avoir plusieurs profils de persona différents qui utilisent ou sont touchés par votre solution.

2em brique – CARACTÉRISTIQUES DE LA PERSONNE – Nous donne des informations et des données sur ce que nous savons du profil de la personne – quelles sont les caractéristiques typiques ?

3em brique – JALONS – Définir les grandes étapes du parcours client telles que perçues par le client. Que devront-ils avoir accompli pour passer d’une étape à l’autre ?

4em brique – MESURE DU KPI – Quels sont les CO attendus du sponsor ou du persona et les KPI associés à mesurer ?

5em brique – EXPÉRIENCE CLIENT – Quelle est l’expérience client requise pour ce profil de persona ?

6em brique – POINTS DE CONTACT D’ENGAGEMENT– Quel est le modèle d’engagement des personas et les points de contact tout au long du parcours client ?

6em brique – ALIGNEMENT DES PROCESSUS – Comment tout ce qui précède est-il aligné sur votre organisation et vos processus internes ?

Il est important de se rappeler que l’application de l’analyse à la carte du parcours client aidera votre entreprise à mieux comprendre les interactions avec les clients et à combler le fossé entre les appareils et les canaux pour une expérience client plus unifiée.

Sans compter qu’en cartographiant et en analysant le comportement des clients existants, vous pouvez concevoir des parcours pour vos clients qui encouragent la satisfaction et la fidélité.

Nous avons vu les résultats étonnants que les entreprises ont obtenus lorsqu’elles ont reconnu l’importance de construire un parcours omnicanal centré sur le client.

C’est indéniable : Les avantages qui découlent de la mise en place du parcours omnicanal sont remarquables, d’autant plus s’ils sont appliqués conjointement avec la personnalisation.

Ce qui est notre prochain sujet de conversation.

Personnalisation avancée

D’après les recherches fournies par Sailthru en 2017, les entreprises qui investissent pleinement dans tous les types de personnalisation d’ici 2018 dépasseront leurs concurrents d’au moins 30 %.

La personnalisation devient encore plus importante à mesure que nous avançons dans le futur.

Cependant, de nombreuses entreprises ont du mal à répondre aux attentes des clients lorsqu’il s’agit de cette relation individuelle.

Certaines entreprises, comme Amazon ou Netflix, s’en sortent bien. For example, Netflix has started to personalise the artwork used to promote programmes based on people’s viewing tastes. Ainsi, si vous regardez beaucoup de romance, les œuvres d’art que vous verrez lors de la promotion de Good Will Hunting seront beaucoup plus orientées vers le couple que si vous étiez dans la comédie.

Alors qu’est-ce qui retient le reste d’entre nous ?

Tout d’abord, la définition de base de la personnalisation varie d’une entreprise à l’autre. En interne, les parties prenantes ne savent souvent pas très bien de quelle partie de l’activité relève la personnalisation.

Nous avons vu beaucoup d’entreprises définir la personnalisation comme une tactique de marketing, ce qui n’est pas tout à fait la bonne hypothèse.

Il est également important de noter que lorsque vous planifiez pour les années à venir, vous devez créer un tableau des responsabilités pour déterminer qui doit être impliqué dans la mise en œuvre de la personnalisation.

En identifiant les départements et les personnes qui sont responsables, redevables, consultés et informés, vous disposerez d’un cadre pour travailler de manière transversale.

Deuxièmement, la mesure et le test de la personnalisation sont encore dans une zone d’ombre. L’approche la plus populaire pour mesurer la personnalisation reste le taux de réponse aux courriels. Cette mesure peut être très utile, mais elle ne permet pas de mesurer l’impact à long terme sur les revenus de l’entreprise.

À mesure que la mise en œuvre de la personnalisation devient plus avancée, les spécialistes du marketing doivent passer à une analyse axée sur les cohortes pour favoriser des mesures telles que la valeur à vie.

Nous vous recommanderons toujours d’élaborer votre stratégie de personnalisation en fonction des objectifs à long terme, ce qui permettra à votre équipe et aux personnes avec lesquelles vous collaborez dans votre organisation de travailler à rebours à partir de cette vision à long terme.

Enfin, comme beaucoup d’entre nous le savent, la mise en œuvre de la personnalisation transcanal est une étape que de nombreuses entreprises doivent encore franchir. La plupart des entreprises ont mis en œuvre la personnalisation des courriels et des sites web, ce qui est un excellent début, mais il reste de nombreux canaux à explorer, comme les médias mobiles ou sociaux.

N’oubliez pas que les Millennials et la génération Z exigent des expériences connectées et personnalisées tout au long de leur parcours client.

Si l’on considère que d’ici 2020, la génération Z représentera environ 40 % de l’ensemble des consommateurs, la personnalisation avancée sera une nécessité, plutôt qu’une simple stratégie de croissance des revenus.

Alors, comment pouvons-nous, en tant que principaux utilisateurs de Martech, arriver préparés dans le futur ?

Construisez votre feuille de route de la personnalisation

Pour commencer avec la feuille de route vers la personnalisation, nous aimerions souligner que vous avez l’ancienne approche du marketing de masse d’un côté et la personnalisation hyper-personnalisée et prédictive de l’autre. La segmentation se situe quelque part au milieu.

Il y a quelques étapes à franchir avant d’arriver au stade final de la personnalisation prédictive. Nous allons les parcourir ensemble.

Phase 1

Dans un premier temps, nous devons commencer par l’approche “batch and blast” comme première étape de base. Dans un premier temps, nous devons commencer par l’approche “batch and blast” comme première étape de base. Il s’agit d’un processus d’envoi d’un seul message où nous posons les bases d’une meilleure personnalisation. Il représente en quelque sorte une ardoise propre ou un point de départ.

Phase 2

La phase suivante se caractérise par l’insertion d’un élément personnel, souvent le prénom, la ville où vit un client ou des informations spécifiques au genre dans les messages marketing.

Il existe essentiellement deux sources de données que vous pouvez exploiter pour faire évoluer votre personnalisation :

  • Utilisez vos propres données que vous collectez et “modélisez” pour la sélection des campagnes et du contenu.
  • Leverage an outside service that collects information at the time of open and can serve content relevant to that information

Phase 3

Segmentation de votre clientèle à l’aide de données démographiques telles que la localisation.

Utilisez les données que vous connaissez sur vos clients en fonction de leur localisation, de la météo, du type d’appareil, etc.

Vous pourrez ainsi mieux segmenter le contenu à proposer à chaque individu.

Phase 4

Les recommandations comportementales ne se limitent pas à ce que vous savez explicitement sur votre client, cette nouvelle phase s’intéresse à ce que vous savez implicitement sur lui. Que regardent-ils sur le site web ? Sur quoi cliquent-ils ? Combien de temps passent-ils sur votre site web ?

L’ajout de recommandations comportementales dans les canaux individuels est une étape cruciale pour individualiser l’expérience.

Phase 5

L’omnicanalité. Dans cette phase, tous les canaux sont intégrés et communiquent entre eux. Les communications marketing sont optimisées sur tous les canaux, non seulement en tirant des données de tous ces canaux, mais aussi en les diffusant activement.

Phase 6

La personnalisation prédictive consiste à utiliser des données historiques pour déterminer ce que les clients sont susceptibles de faire à l’avenir.

Ici, l’intelligence prédictive permet d’offrir des expériences personnelles aux clients à grande échelle et le succès à ce stade change fondamentalement les entreprises.

Il vous permet d’optimiser automatiquement les messages en fonction du comportement futur des clients.

Lorsque vous pouvez anticiper le type de communication auquel un client réagira, s’il achètera, combien il dépensera – ou s’il risque de se retirer – vous pouvez personnaliser le contenu, les messages, les appels à l’action et même les remises de manière à optimiser les revenus à chaque engagement.

On parle beaucoup de la personnalisation à grande échelle. Les entreprises sont soumises à des pressions pour réduire les coûts d’acquisition, c’est pourquoi elles se concentrent désormais sur l’optimisation du potentiel des clients existants, et la personnalisation est l’une des stratégies les plus rentables et les plus génératrices de retour sur investissement pour y parvenir.

Lorsqu’on parle de personnalisation à grande échelle, les entreprises ont tout intérêt à mettre en place ou à accroître l’agilité de leur personnel.

Si vous ne devenez pas agile, les progrès technologiques et les attentes accrues des clients réduiront à néant vos efforts pour offrir une meilleure personnalisation avec les approches traditionnelles.

Agile, dans le contexte du marketing, signifie :

  • Utiliser les données et les analyses pour trouver en permanence des opportunités prometteuses ou des solutions aux problèmes en temps réel.
  • Déploiement rapide des tests
  • Évaluation des résultats
  • Itération rapide

C’est l’essence même du marketing personnalisé. Une organisation de marketing agile performante peut gérer des centaines de campagnes simultanément et de multiples nouvelles idées chaque semaine.

De nombreuses organisations de marketing pensent qu’elles travaillent de manière agile parce qu’elles ont adopté certains principes d’agilité, tels que le test et l’apprentissage ou le recours à des équipes interfonctionnelles. Cependant, leur agence et leurs partenaires technologiques ne sont pas alignés sur le besoin de rapidité et ne peuvent pas agir assez rapidement.

En d’autres termes, si vous n’êtes pas agile jusqu’au bout, alors vous n’êtes pas agile.

Ce qui nous amène à un sujet de collaboration interdépartementale, la dream team – le marketing et les ventes.

Augmentation de la productivité du marketing et des ventes

De nos jours, alors que les clients ont des parcours plus compliqués et demandent toujours plus sur différents canaux et sur de multiples appareils, d’innombrables chemins non linéaires apparaissent.

En tant que spécialistes du marketing de premier plan, notre grande tâche consiste à exploiter et à mesurer ces parcours pour maximiser les opportunités de vente.

Nous savons que, jusqu’à présent, les équipes de vente et de marketing ne travaillaient pas toujours bien ensemble.

En fait, une étude montre que 53 % des professionnels de la vente ne sont pas satisfaits du soutien qu’ils reçoivent du marketing (source).

Très souvent, nous constatons qu’un grand nombre de pistes transmises aux ventes sont ignorées ou complètement ignorées parce que les vendeurs estiment que ces pistes ne sont pas qualifiées.

D’autre part, lorsque les ventes reçoivent des prospects non qualifiés, cela ne signifie pas nécessairement que le département marketing ne fait pas son travail.

Le plus souvent, c’est le résultat d’une mauvaise communication : le département des ventes a sa propre définition d’un prospect qualifié, tandis que le marketing en a une autre.

Alors, comment résoudre ce malentendu ? Nous mettons en œuvre le Lead Scoring pour augmenter la productivité des ventes et du marketing.

Une enquête menée par Adweek BrandShare auprès de 164 spécialistes du marketing B2B a révélé que relativement peu d’entre eux utilisent des fonctions Martech telles que la notation des prospects.

L’évaluation des pistes est le processus qui consiste à classer l’aptitude à la vente d’une piste en utilisant une méthodologie prédéterminée.

L’attribution de valeurs numériques précises élimine la subjectivité du processus de qualification des pistes et, ce faisant, garantit que vous n’envoyez que des pistes de qualité aux ventes.

La première étape consiste à établir une définition commune d’un prospect qualifié pour la vente entre votre service marketing et votre service commercial. Cela peut signifier que moins de pistes parviennent à l’équipe de vente, mais au final, la qualité des pistes sera plus élevée.

Une fois que le service marketing et le service commercial ont défini ensemble les critères spécifiques d’un prospect qualifié, la mise en œuvre de l’évaluation des prospects peut commencer.

Pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie, suivez les étapes suivantes :

1. Donnez à vos champs de formulaire des valeurs numériques. Par exemple, l’intitulé du poste d’un prospect peut avoir plus de valeur que sa localisation. En attribuant des notes numériques à chaque critère en fonction de leur importance, vous vous assurez que vos pistes sont de qualité plutôt que de quantité, ce qui aidera l’équipe de vente à fournir de meilleures performances.

2. Déterminez ce qu’est un score d’aptitude à la vente : Vous y parviendrez si vous analysez d’abord les pistes qui se convertissent généralement en clients payants. Les pistes qui dépassent votre seuil prédéterminé seront alors considérées comme prêtes à être vendues.

3. Exploitez la puissance des outils d’automatisation des ventes et du marketing : Il n’y a pas moyen de l’éviter – le lead scoring est difficile à gérer manuellement. Malgré le nom de cet outil, les plateformes d’automatisation du marketing peuvent être tout aussi utiles pour votre équipe de vente.

L’automatisation du marketing peut souvent être utilisée pour automatiser les courriers électroniques et d’autres actions de vente, surveiller l’activité de vente, mettre en œuvre des processus de notation des prospects, et bien plus encore.

À titre d’exemple, nous avons énuméré ci-dessous quelques-unes des meilleures façons d’utiliser l’automatisation du marketing pour améliorer la productivité de vos ventes et les taux de conversion des prospects.

Réduire les délais de réponse aux demandes

Une étude de la Harvard Business Review a révélé que les prospects sont 7 fois plus susceptibles d’acheter chez vous si vous répondez à leur demande dans l’heure qui suit, plutôt qu’après une heure.

La notation des prospects.

La notation automatisée des pistes fournit un système objectif pour évaluer la qualité et l’urgence des pistes, ne laissant aucune place à l’erreur humaine lors de la hiérarchisation des pistes à privilégier.

Suivi des visites et alertes en temps réel

La plupart des outils d’automatisation du marketing proposent une fonction étonnante : un extrait de code pour votre site Web qui enregistre chaque page visitée par vos contacts et à quel moment.

Non seulement cela est utile pour déterminer d’où viennent vos pistes, mais cela vous permet également de mettre en place des alertes par SMS ou par e-mail pour votre équipe de vente dès qu’un prospect potentiel visite votre site web.

Le nurturing de prospects (Lead nurturing)

Le nurturing des prospects (Lead nurturing) est une stratégie de vente à moyen et long terme. Pour les articles à prix élevé ou les services B2B, la maturation des prospects est une stratégie puissante pour améliorer votre taux de conversion des prospects en clients payants.

Utilisez le profilage progressif pour obtenir davantage d’informations sur les clients potentiels.

Le profilage progressif vous permet de recueillir davantage d’informations sur un prospect à chaque fois qu’il visite votre site web – sans avoir à demander les mêmes informations à plusieurs reprises.

Pour les ventes, cela vous permet de recueillir plus d’informations sur les prospects tout en augmentant le taux de conversion des prospects qui s’engagent avec vos offres.

Augmenter le rendement des ventes grâce à des modèles personnalisés

L’un des moyens les plus efficaces pour l’automatisation du marketing d’aider les ventes est d’améliorer la façon dont vous contactez les prospects. En utilisant des modèles personnalisés, vous vous évitez d’écrire les mêmes courriels encore et encore.

Automatiser le transfert des pistes du marketing aux ventes

L’existence d’un processus normalisé de transfert des pistes peut faciliter l’alignement du marketing et des ventes. La plupart des plateformes d’automatisation du marketing vous permettent de créer des flux de travail pour ce processus.

Il existe de nombreuses façons pour les équipes de vente et de marketing de pousser les plateformes d’automatisation du marketing à en faire plus dans la rétention et l’acquisition de clients.

En utilisant ces outils, les spécialistes du marketing peuvent être sûrs que leurs campagnes ont un impact maximal, tandis que les équipes de vente bénéficieront de pistes qualifiées et d’un transfert de pistes plus optimisé, ce qui se traduira par des taux de conversion plus élevés.

Nous avons vu d’excellents exemples d’entreprises adoptant cette approche supérieure où la collaboration entre les ventes et le marketing devient plus agréable pour les deux équipes.

Par exemple, l’un de nos clients, une société d’investissement immobilier – Perial, a multiplié par 6 son acquisition de clients en utilisant la plateforme d’automatisation du marketing Pardot.

De plus, en lançant simplement des campagnes en ligne via Pardot, puis en qualifiant les pistes pour les ventes, ils ont rationalisé le marketing entrant, ce qui a permis à leur équipe de vente de convertir 23 % des SQL en opportunités gagnées.

Ils ont commencé par placer les prospects sur des circuits sophistiqués de marketing drip qui leur permettraient de rester en contact et d’obtenir des occasions supplémentaires d’interaction avec les prospects. Grâce à l’intégration avec Salesforce, l’équipe de vente a pu facilement adopter Pardot dans le cadre de son processus.

Ensemble, les deux équipes ont réussi à obtenir un retour sur investissement positif et à rendre le processus de qualification des prospects simple et indolore.

Une mesure claire du retour sur investissement (ROI)

Si vous vous efforcez toujours d’obtenir un retour sur investissement positif pour votre projet Martech, sachez que vous n’êtes pas seul.

Wipro Digital a récemment publié une nouvelle étude qui indique que malgré l’importance accordée à l’expertise MarTech, de nombreux départements marketing peinent à tirer le plein potentiel de leur investissement et à obtenir le retour sur investissement attendu.

La cause de votre problème de retour sur investissement n’a peut-être rien à voir avec votre pile technologique. La plupart des problèmes de retour sur investissement proviennent d’un manque d’expertise.

Bien que cela puisse varier de la technologie, du processus, de l’information (données) aux personnes.

  • Si le problème est d’ordre stratégique, il doit être résolu à ce niveau, et il peut être utile d’envisager de revoir la stratégie.
  • Si le problème est lié à l’exécution, il est essentiel de comprendre et de gérer les processus de marketing de bout en bout.

Les spécialistes du marketing avisés savent que la technologie n’est pas un remède universel ; elle exige plutôt de la diligence et une stratégie réfléchie afin d’être utilisée efficacement.

Les technologies d’automatisation du marketing comme Marketo, Pardot et Eloqua ont permis aux spécialistes du marketing d’attribuer des activités spécifiques des acheteurs à des revenus réels.

Ce qui est moins clair, c’est la manière de mesurer les activités qui doivent être attribuées au retour sur investissement (ROI ) de la technologie marketing.

Pour avoir une idée précise de votre retour sur investissement, vous devez donc prêter attention à quelques points de données.

1. Augmentation des conversions en entonnoir

Un endroit naturel pour commencer serait le sommet de l’entonnoir. À partir de là, il faut descendre jusqu’aux affaires conclues en bas de l’entonnoir, en calculant les taux de conversion entre les étapes.

Ces taux de conversion correspondent au pourcentage d’opportunités que votre équipe de représentants commerciaux fait passer d’une étape à l’autre, et ainsi de suite jusqu’au bas de l’échelle.

2. Amélioration de la vitesse de l’entonnoir

La vitesse à laquelle les spécialistes du marketing parviennent à convertir les pistes en opportunités – et les opportunités en clients réels – est un excellent moyen de mesurer l’efficacité de votre technologie de marketing. C’est important car cela permet d’identifier les processus qui contribuent à faire progresser les prospects dans l’entonnoir vers la vente. Plus une technologie permet de réaliser rapidement une vente, plus l’entreprise peut s’attendre à percevoir de revenus grâce à ces processus.

3. Gains de productivité pendant la création de contenu

Les technologies de marketing qui permettent des gains de productivité au sein d’une opération de contenu sont un bon indicateur à prendre en compte pour déterminer le retour sur investissement de la technologie. Ces gains de productivité pourraient se traduire par un certain nombre de résultats lorsqu’une équipe de marketing met en œuvre une technologie.

Parmi les exemples, citons la capacité d’une technologie à permettre aux équipes de marketing de produire plus de contenu en moins de temps, plus de contenu avec moins de créateurs, ou moins de contenu de meilleure qualité.

4. Économies de coûts

Investir dans une technologie qui rend les créateurs de contenu responsables de leur rôle exact dans la création du contenu est crucial pour pouvoir réduire les sommes dépensées par les agences. La possibilité de modéliser les flux de travail de certaines ressources et campagnes permet de s’assurer que les personnes suivent les étapes appropriées pour créer un contenu de qualité dans les meilleurs délais.

Bien qu’il n’y ait pas de règle d’or lorsqu’il s’agit de prouver le retour sur investissement du marketing, et encore moins de votre pile technologique, voici quelques éléments utiles à prendre en compte lors de l’adoption de nouvelles technologies.

Il est important de prouver la valeur des efforts de marketing lorsqu’il s’agit d’élaborer des stratégies, de planifier et de budgétiser des initiatives futures et des technologies de marketing.

Partie 2 : Préparer vos équipes de marketing et votre utilisation de la technologie Martech pour l’avenir

Alors que l’avenir se rapproche de nos efforts de marketing, il est indéniable que le changement est la nouvelle constante.

Qu’il s’agisse des consommateurs, des services de l’entreprise ou des technologies de marketing, nous avons été aspirés au milieu d’un tourbillon de nouvelles technologies. C’est partout où nous allons, et ça ne va pas disparaître.

Alors, comment pouvons-nous nous préparer à l’avenir, pour être sûrs de devenir non seulement des spécialistes du marketing plus productifs, mais aussi les principaux utilisateurs de Martech de demain ?

Eh bien, nous suivons de près l’innovation.

À cette fin, nous avons dressé une liste des nouvelles technologies qui ont été introduites ces dernières années et qui, selon nous, joueront un rôle majeur dans la direction que prendra la Martech en 2019 et au-delà.

1. Géolocalisation

2. Intelligence artificielle/Chatbots

3. L’Internet des objets (IoT)

4. Traitement du langage naturel

5. Réalité augmentée et virtuelle

Géolocalisation avec le mobile

Des entreprises de premier plan comme L’Oréal, McDonald’s et Starbucks utilisent le pouvoir de la géolocalisation depuis des années.

Si l’on considère les prévisions selon lesquelles il y aura environ 2,5 milliards d’utilisateurs de smartphones en 2019, les spécialistes du marketing peuvent saisir cette opportunité pour faire passer le bon message, à la bonne personne et au bon moment.

Les données sur les lieux où les consommateurs mangent, font des achats et se rencontrent sont de plus en plus nombreuses, et les principaux utilisateurs de Martech continueront à s’appuyer sur ces informations pour adapter les publicités basées sur les données en fonction de la localisation en temps réel.

Il existe plusieurs façons d’utiliser la géolocalisation à votre avantage, notamment :

Balises

Il s’agit de petits capteurs que les détaillants utilisent pour obtenir une image détaillée de la façon dont les clients font leurs achats en suivant des éléments tels que le trafic piétonnier et le temps de navigation.

Les détaillants sont parmi les premiers à adopter les balises, mais elles ne sont pas réservées aux spécialistes du marketing des détaillants de type brick-and-mortar. Les détaillants sont parmi les premiers à adopter les balises, mais elles ne sont pas réservées aux spécialistes du marketing des détaillants de type brick-and-mortar.

Les deux plus grands acteurs du marché des balises sont Apple et Google, et ils ont tous deux leurs propres implémentations normalisées de balises BLE.

Les acheteurs qui ont installé l’application Apple Store sur leurs appareils iOS équipés de Bluetooth et de services de localisation actifs peuvent recevoir des notifications en magasin sur les offres, les nouveaux produits et bien plus encore.

Non seulement les balises peuvent être utilisées pour mieux connaître les clients, mais les spécialistes du marketing peuvent également obtenir l’attention qu’ils souhaitent pour leurs messages de marketing lorsqu’ils utilisent des balises. Les messages géo-ciblés transmis par les balises peuvent augmenter considérablement le “taux d’ouverture” des messages de marketing mobile.

En fait, les gens ouvrent les notifications push standard environ 14 % du temps, mais ils ouvrent les messages transmis par une balise 53 % du temps, car ils sont plus immédiatement pertinents, selon la société de publicité mobile Beintoo.

Dans de nombreux cas, l’objectif des balises est d’accroître l’engagement des clients et, par conséquent, les ventes et la fidélité.

Analyse prédictive

Les algorithmes d’analyse prédictive peuvent être utilisés pour prédire la localisation ou l’activité éventuelle d’un utilisateur sur la base de ses comportements et actions antérieurs.

Par exemple, si une personne se rend dans une épicerie trois fois par mois, l’analyse prédictive de l’historique de la localisation sera en mesure d’indiquer aux entreprises intéressées le moment où leur communication a le plus de chances d’obtenir les résultats escomptés.

De même, le fait de modifier dynamiquement les messages ou les remises proposés en fonction de ces informations peut devenir un excellent outil pour attirer les clients qui ne sont plus clients.

Pour illustrer cela, pensez à la dernière fois que vous avez acheté un nouvel appareil mobile.

Si vous êtes comme la plupart des consommateurs, vous préférez faire la majorité de vos recherches en ligne avant l’achat, mais vous préférez aussi la satisfaction instantanée de tenir le nouvel appareil.

US Cellular a utilisé l’analyse prédictive pour déterminer le rôle exact des actions sur le site web dans la stimulation des ventes en magasin.

US Cellular a utilisé l’analyse prédictive pour déterminer le rôle exact des actions sur le site web dans la stimulation des ventes en magasin.

Les données ont révélé une histoire comportant de nombreux éléments auxquels nous aurions pu nous attendre : Les actions d’ajout au panier et le début du processus de paiement étaient en effet prédictifs d’un achat hors ligne imminent, et la localisation d’un magasin à proximité est également apparue comme une action prédictive de l’intention d’achat.

Mais la consultation des galeries d’appareils et l’utilisation de la fonction de chat figurent parmi les actions les plus utiles, et le facteur le plus important dans l’intention d’achat est l’interaction avec les offres spéciales en cours.

US Cellular a optimisé les données en donnant la priorité aux plans de test et en les concentrant sur l’objectif d’amener les utilisateurs à interagir avec les offres, une activité qui s’est avérée très prédictive de la valeur hors ligne.

Cette action a eu des résultats étonnants : Elle a permis d’augmenter de 23 % le nombre de visiteurs qui proposent des interactions, ce qui se traduit par une augmentation de 61 % de la valeur de la durée de vie des visiteurs.

Le géorepérage

Le géorepérage consiste à créer une zone autour d’une entreprise uniquement à des fins de ciblage publicitaire. Si un client joue sur son téléphone à un endroit donné, par exemple, il peut voir des publicités spécifiquement ciblées pour des entreprises de la région, car il se trouve dans les zones de géofencing.

Un concessionnaire Volvo de la région métropolitaine de New York souhaitait accroître la notoriété de sa marque auprès de son public cible, les acheteurs de voitures de luxe, et attirer ces acheteurs potentiels dans sa salle d’exposition.

Tout en tirant parti du marketing de géofencing, le concessionnaire et son partenaire marketing ont pris les mesures suivantes :

> L’équipe marketing a construit des géofences autour de zones présentant une très forte concentration d’acheteurs de voitures sur le marché du luxe, y compris des concessionnaires locaux concurrents.

> L’équipe marketing a construit des géofences autour de zones présentant une très forte concentration d’acheteurs de voitures sur le marché du luxe, y compris des concessionnaires locaux concurrents.

> En cours de route, le partenaire marketing et son équipe ont optimisé la campagne de géofencing.

Les résultats ?

Non seulement l’équipe marketing a pu suivre le trafic piétonnier naturel de la concession par rapport au trafic piétonnier de la campagne publicitaire, mais la campagne a également donné des résultats tels que.. :

> Sur une période de test de la campagne de 30 jours, l’équipe marketing a fourni plus de 300 000 impressions ;

> 500 clics ont été effectués sur le site web (dépassant de 50% les normes du secteur en matière de taux de clics) ;

> La campagne a conduit un minimum de 132 personnes chez le concessionnaire ;

La campagne a conduit un minimum de 132 personnes chez le concessionnaire ;

Réalité augmentée et virtuelle

La réalité augmentée est une autre forme de technologie innovante qui s’appuie sur la géolocalisation. C’est la technologie qui se cache derrière le jeu Pokémon Go, qui connaît un succès fou.

En utilisant la même technologie, les annonceurs peuvent créer des expériences virtuelles autour d’une marque ou d’un produit.

Selon le Digital Marketing Institute, environ 75 % des plus grandes marques du monde ont intégré la RV dans leur stratégie de marketing à ce jour.

Pour avoir une idée de la manière dont les grandes entreprises utilisent la RV pour leur avantage marketing, nous vous proposons un article du New York Times.

Il y a quelques années, le New York Times a fourni des lunettes Google Cardboard à tous ses abonnés afin qu’ils puissent regarder un film en VR.

Le géant de la presse segmente son public et présente différents films en fonction de leurs préférences.

L’intensité émotionnelle que cette expérience a procurée aux spectateurs aurait renforcé la fidélité à la marque pour les trois produits : les lunettes, le New York Times et les films présentés.

Grâce à la narration immersive et à la mise en valeur des produits dans des environnements ou des expériences virtuelles, la RV crée une plateforme renforcée pour traduire les idées en expériences qui suscitent l’intérêt des gens.

Une étude récente a montré que 53 % des personnes préféreraient acheter auprès d’une entreprise qui utilise la RV plutôt que d’une autre qui ne le fait pas.

Nous pouvons déjà voir comment l’industrie adopte le WebVR, permettant aux gens de faire l’expérience de la RV en chargeant simplement une page Web compatible avec la RV et en visualisant ce site Web à l’aide d’un casque de RV.

En outre, les appareils eux-mêmes évoluent, notamment les lentilles, les plates-formes informatiques embarquées et les technologies de communication, ce qui permet de vivre des expériences sans fil avec un casque.

Tout cela se traduit par des applications portables et multi-sites, et pour le marketing et les ventes B2B, cela ouvre un nouveau monde de potentiel d’applications.

IA/ Chatbot/ et IdO

Grâce à l’internet des objets (IoT), la technologie est plus interconnectée que jamais.

Nous utilisons des assistants virtuels (Google Home et Alexa), des smartphones, des wearables, des véhicules, des médias sociaux dans notre vie quotidienne, ce qui signifie qu’il existe un nombre pratiquement infini de façons de se connecter à vos clients par voie numérique.

Grâce à l’IA marketing, les praticiens du marketing numérique ont réussi à améliorer leur approche de la personnalisation. En retour, cela augmente la productivité et les performances. Cette stratégie de marketing axée sur les données a pris d’assaut le secteur du marketing numérique.

Et la personnalisation n’est pas la seule façon d’utiliser l’IA. Grâce aux systèmes d’IA, les marques sont en mesure de découvrir, de rassembler et de présenter du contenu numérique aux consommateurs ciblés.

L’IA peut améliorer les performances publicitaires. Grâce à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique, il est possible d’obtenir des informations sur les efforts de publicité en ligne qui fonctionnent. Grâce à ces informations, les entreprises peuvent savoir où investir et où ne pas investir.

L’IA améliore la capacité des moteurs de recherche afin que les clients puissent trouver facilement les produits.

Par exemple, si vous utilisez l’outil de recherche Amazon, vous obtiendrez des dizaines de suggestions dès que vous commencerez à taper. Nous avons essayé de taper Food dans le moteur de recherche d’Amazon et c’est ce que nous avons obtenu :

Ceci est une courtoisie de l’apprentissage automatique, qui fait partie de la stratégie d’IA.

Par conséquent, lorsque vous effectuez une recherche sur le site de commerce électronique, vous pouvez facilement obtenir des résultats pertinents en fonction du terme de recherche utilisé. Cela permet au site de commerce électronique d’optimiser les chances de réaliser davantage de ventes.

D’un autre côté, les bots associés à l’IA et à l’IoT permettent de traverser tous les canaux de communication avec une interface intelligente.

Les bots peuvent non seulement exécuter des tâches, transmettre des alertes et servir les clients, mais aussi exploiter l’intelligence artificielle pour anticiper leurs besoins et tirer des enseignements des conversations.

Pourquoi l’utilisation des Chatbots est un complément à votre stratégie de marketing ?

1. Fidélisation du client : Les chatbots sont uniques car ils ne se contentent pas d’engager le dialogue avec vos clients, ils les fidélisent également. Cela signifie que, contrairement à d’autres formes de marketing, les chatbots permettent à vos clients de se divertir plus longtemps.

2. Collecte de données : Votre chatbot vous offre l’occasion idéale de recueillir les commentaires de vos clients.

3. Rendez la communication avec votre marque plus amusante. L’interaction du chatbot rend votre marketing plus amusant et interactif, laissant une impression durable sur l’utilisateur.

4. Nourrir les prospects: Les chatbots vous permettent de recueillir les informations dont vous avez besoin pour ensuite créer des messages personnalisés qui peuvent guider vos utilisateurs dans leur parcours d’acheteur.

5. Maintenez votre présence sociaux à jour sur les médias. Avec un chatbot, vous vous mettez à la disposition des consommateurs 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Parce qu’ils sont constamment disponibles pour répondre à toutes les questions sur les médias sociaux, ils maintiendront votre présence en ligne à jour.

Recherche vocale et analyse de sentiments, traitement du langage naturel

Il n’est pas surprenant que des entreprises comme Google et Netflix utilisent l’IA en abondance.

Il n’est pas non plus surprenant que les entreprises de toutes tailles prennent note de la réussite des grandes entreprises en matière d’IA et se joignent à elles.

Il existe une autre technologie relativement nouvelle qui a suscité une conversation dans l’arène Martech.

C’est une forme d’IA, appelée traitement du langage naturel (NLP). Il se concentre sur l’analyse du langage humain pour en tirer des enseignements, créer des publicités et bien plus encore.

Par exemple, lorsque vous tapez sur votre smartphone, des suggestions de mots s’affichent en fonction de ce que vous êtes en train de taper.

C’est le traitement du langage naturel en action.

Si le traitement du langage naturel n’est pas une science nouvelle, la technologie progresse rapidement grâce à un intérêt accru pour les communications entre humains et machines.

Pourquoi la PNL est-elle importante dans le marketing ?

1. Compte tenu de la quantité stupéfiante de données non structurées générées chaque jour, des dossiers médicaux aux médias sociaux, l’automatisation sera essentielle pour analyser pleinement et efficacement les données textuelles et vocales.

2. L’analyse des sentiments, qui consiste à identifier l’humeur ou les opinions subjectives dans de grandes quantités de texte.

3. Analyse des médias sociaux. Suivez l’évolution de la sensibilisation et du sentiment sur des sujets spécifiques et identifiez les principaux influenceurs.

4. Expertise en la matière. Classez le contenu en thèmes significatifs pour pouvoir prendre des mesures et découvrir des tendances.

Un rapport 2017 de Tractica sur le marché du traitement du langage naturel (NLP) estime que l’opportunité totale du marché des logiciels, du matériel et des services NLP sera d’environ 22,3 milliards de dollars en 2025. Les utilisateurs avancés de Martech savent qu’il y a beaucoup de conversations sur votre marque qui ne sont pas vraiment utiles, mais certaines peuvent l’être. Par exemple, l’analyse des sentiments peut être effectuée sur Twitter pour déterminer l’opinion générale sur un sujet tendance particulier. Les entreprises et les marques utilisent souvent l’analyse des sentiments pour surveiller la réputation de la marque sur les plateformes de médias sociaux ou sur l’ensemble du web.

L’une des applications les plus répandues de l’analyse des sentiments est le suivi des performances des centres d’appels et de l’assistance à la clientèle. Les entreprises cherchant à prendre le pouls de leur public, l’analyse des sentiments est de plus en plus utilisée à des fins de surveillance globale de la marque.

La publicité basée sur l’interruption : un élément du passé

Comme l’explique Ryan Steelberg, président de Veritone, “en 2010, nous avons assisté à l’émergence des médias à la demande, qui sont passés de l’environnement linéaire au DVR puis au streaming. À l’heure actuelle, il s’agit de sélection à la demande et d’interruptions minimales.” Cette tendance devrait se poursuivre en 2018 et pourrait même atteindre un point de basculement selon Steelberg.

“Nous pensons que le modèle traditionnel de la publicité basée sur l’interruption pourrait appartenir au passé.” Cependant, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles pour les annonceurs, en ce qui concerne les méthodes traditionnelles, Steelberg prédit également que “les modèles de parrainage de la vieille école peuvent devenir des stratégies de premier plan pour la sensibilisation, où une compilation entière est parrainée par une marque.”

MadTech : Collision entre Adtech et Martech

Vous ne comprenez pas la différence entre AdTech et MarTech ? Ne vous inquiétez pas, car bientôt vous n’en aurez plus besoin. À mesure que la technologie progresse, les deux segments du marketing vont continuer à fusionner, en utilisant les mêmes ensembles de données pour atteindre les publics de manière plus intelligente et plus personnalisée. Les publicités seront micro-ciblées et les campagnes seront de plus en plus personnalisables.

Les publicités seront micro-ciblées et les campagnes seront de plus en plus personnalisables. Mais prenez-en de la graine de Joe Stanhope de Forrester : Cette convergence de l’ad tech et de la martech n’est pas à craindre.

Dans une récente chronique de CMO.com, M. Stanhope a fait part des deux principaux avantages de cette convergence : le débit économique et le marketing contextuel. La convergence redéfinit le parcours des dépenses de marketing à travers la technologie, les données, les médias et le contenu, a-t-il écrit.

Quant à ce dernier, il fait également progresser la pile technologique et favorise l’engagement à travers les points de contact, les appareils et les étapes du cycle de vie du client.

J’ai moi-même écrit sur cette convergence ici, à MarTech Today, notamment sur les compétences dont vous aurez besoin pour naviguer dans ce nouveau monde où la technologie publicitaire automatise les marchés et où la technologie marketing améliore les résultats commerciaux. La technologie marketing a connu une croissance rapide pour revendiquer une part de 33 % du budget marketing, selon l’enquête 2015-2016 de Gartner sur les dépenses des CMO, et vous devez vous attendre à ce que cela augmente en 2018 et au-delà.

Jetez un coup d’œil à cet excellent article intitulé “Becoming a martech mastermind : Agilité, compétence et responsabilité” pour en savoir plus sur l’état d’esprit et les compétences qui vous permettront de réussir en tant que leader du marketing hybride.

Faire le lien entre le CRM et le CEM

Qu’est-ce qu’un logiciel d’expérience client ?

Un logiciel d’expérience client, également appelé logiciel de gestion de l’expérience client, CEM ou CXM, est un outil logiciel qui permet aux entreprises de suivre et d’organiser toutes leurs interactions avec leurs clients aux différentes étapes du cycle de vie du client. Son principal objectif est de faire en sorte que le client vive des expériences positives tout au long du cycle de vie, en plus d’améliorer la fidélisation de la clientèle.

Contrairement aux logiciels de gestion de la relation client (CRM), les logiciels d’expérience client se concentrent sur le point de vue de chaque client, aidant les entreprises à développer une expérience de marque unique et adaptée à leur public. Avec l’aide d’un logiciel d’expérience client, les entreprises peuvent constamment dépasser les attentes de leurs clients en concevant des expériences en fonction des commentaires qu’ils reçoivent.

Les nombreux outils offerts par les logiciels d’expérience client vous permettent de trouver de nouveaux moyens de créer des liens personnels avec le public. En retour, cela augmente non seulement la satisfaction des clients, mais peut avoir un impact énorme sur leur fidélité et leur image de marque.

En conservant des données cohérentes et approfondies sur les clients, les entreprises peuvent retracer l’intégralité de leur parcours, en se plaçant du point de vue du client grâce à des mécanismes de retour d’information, ainsi qu’à des évaluations et des enquêtes.

Mais avec les outils de gestion de l’expérience client, les possibilités vont au-delà de la simple réaction aux commentaires des clients. Le logiciel vous permet également de suivre et d’analyser de nombreuses mesures, afin d’obtenir des informations qui vous aident à personnaliser chaque expérience client.

Il n’est plus possible de fournir une expérience générique et non spécifiée. Les entreprises qui ne parviennent pas à comprendre les expériences que les clients vivent avec leurs produits prennent inévitablement du retard sur la concurrence. Mais en quoi les logiciels d’expérience client diffèrent-ils de la gestion de la relation client (CRM) ?

Eh bien, même si les deux remplissent des fonctions cruciales dans la découverte de nouvelles opportunités de vente, il existe des différences distinctes entre les deux.

CEM contre CRM

Il existe d’innombrables solutions logicielles permettant de comprendre et de prévoir le comportement des clients, mais la plupart d’entre elles relèvent de deux catégories : la gestion de la relation client (CRM) et la gestion de l’expérience client.

Mais si ces deux types de logiciels sont liés par leur fonctionnalité et leur objectif, il existe des différences très importantes qu’il convient de comprendre afin de tirer le meilleur parti de chacun d’eux. Avec les logiciels de gestion de la relation client (CRM), tout est une question de vue d’ensemble. L’objectif est de trouver les tendances dans les données relatives au comportement de vos clients afin d’en tirer des enseignements qui vous permettront de trouver des moyens d’améliorer vos performances et de découvrir de nouvelles opportunités de vente.

Les logiciels d’expérience client couvrent des fonctions similaires, mais avec une différence cruciale : au lieu de considérer les clients comme des numéros sur une feuille de calcul, ils se concentrent sur la dissection des interactions que chaque client individuel a avec l’entreprise. Les logiciels d’expérience client couvrent des fonctions similaires, mais avec une différence cruciale : au lieu de considérer les clients comme des numéros sur une feuille de calcul, ils se concentrent sur la dissection des interactions que chaque client individuel a avec l’entreprise.

Grâce aux données en temps réel provenant des sites web, des appels d’assistance et des médias sociaux, les entreprises peuvent intégrer ces données à la gestion de la relation client et obtenir une vue d’ensemble de l’expérience de chaque client. Cela vous permet d’avoir une vue d’ensemble de la manière de fournir le meilleur service possible à chaque étape du processus.

Pour dire les choses plus simplement, les deux solutions logicielles peuvent être utilisées pour optimiser et améliorer les relations avec les clients, mais chacune d’entre elles travaille à partir de différents côtés du spectre. Les logiciels de CRM offrent de nombreux avantages qui permettent d’améliorer les relations du côté de l’organisation, tandis que les logiciels de gestion de l’expérience client permettent de suivre et de comprendre l’expérience client, en fournissant des informations précieuses sur la manière de l’améliorer.

C’est pourquoi il n’y a aucun risque que les logiciels de CRM ou de CEM deviennent obsolètes. Tous deux remplissent une fonction essentielle et fonctionnent mieux lorsqu’ils sont utilisés ensemble afin de donner un aperçu de tous les domaines de l’expérience client.

Néanmoins, pour tirer le meilleur parti d’un logiciel CEM, voici quelques-uns des principaux avantages qu’il peut offrir par rapport au CRM :

Une meilleure fidélisation des clients

Le logiciel de gestion de l’expérience client a pour but de donner envie au client de rester, et son principal avantage est donc l’énorme potentiel de fidélisation de la clientèle.

Les meilleures solutions CXM du marché permettent de suivre et d’améliorer facilement votre Net Promoter Score (NPS), qui est la référence du secteur pour mesurer la fidélité des clients. Cela permet d’obtenir des approximations sur le nombre de clients qui louent ou critiquent votre marque. Il donne également aux entreprises un contrôle total sur l’amélioration de la fidélisation des clients, en leur permettant de comparer leur NPS avec la norme du secteur et d’avoir un aperçu de la manière dont les chiffres peuvent être améliorés.

Augmentation des revenus

Selon la série sur l’expérience client d’EY, les entreprises australiennes perdent en moyenne 720 dollars pour chaque expérience client négative.

Cette statistique montre aussi clairement que lorsque vos clients sont mécontents, cela influe directement sur vos résultats. Dans ce cas, la seule solution viable est de faire de l’expérience client une priorité absolue.

Avec l’aide d’un logiciel CEM, il devient beaucoup plus facile de fixer des objectifs clairs et fondés sur des données pour améliorer votre expérience client, de mettre en œuvre les changements nécessaires et de tirer le meilleur parti de chaque interaction avec le client.

Faire le lien entre CRM et CEM

Davantage de défenseurs de la clientèle et de recommandations d’affaires.

Le rapport d’Accenture sur la fidélité des clients révèle que 55 % des consommateurs américains font preuve de loyauté envers les marques qu’ils apprécient en les recommandant à leurs amis et à leur famille, ce qui est un chiffre difficile à ignorer. Et c’est exactement ce que les logiciels CXM peuvent vous aider à réaliser.

By gaining a deeper understanding of the experiences your customers have with your brand, you can make improvements to better match up with their individual needs, forming a loyal following of customers that are willing to spread the word about your business.

Choisir les bons investissements pour les clients

Enfin, la capacité de se placer du point de vue du client permet de trouver beaucoup plus facilement comment améliorer vos produits et votre service à la clientèle afin que le client en retire le plus de bénéfices.

Qu’il s’agisse d’ajouter de nouvelles fonctionnalités ou de mettre en œuvre une nouvelle technologie, en connaissant les préférences de vos clients, vous pouvez prendre des décisions éclairées sur les investissements qui comptent pour vos clients et qui sont donc plus pertinents.

Conclusion

Nous devons nous préparer.

Préparez-vous à des changements plus nombreux et à une évolution plus rapide que jamais de la technologie.

Pratiquement tous les analystes du secteur ont prédit que les spécialistes du marketing étaient sur le point de dépenser plus en technologie que leurs services informatiques.

Face à un déluge de nouvelles technologies de marketing, les spécialistes du marketing ont besoin d’une nouvelle approche, de nouvelles pratiques et d’une expertise technologique.

L’approche traditionnelle est devenue de moins en moins pratique.

C’est pourquoi l’approche adoptive est devenue essentielle pour les équipes de marketing. Il n’y a pas de changement rapide avec l’approche linéaire.

L’agilité est la nouvelle voie à suivre.

Les organisations et leurs équipes doivent être agiles

En général, l’objectif de la mise en œuvre d’Agile dans le contexte du marketing a été d’améliorer la vitesse, la prévisibilité, la transparence et l’adaptabilité du changement dans la fonction marketing.

Les entreprises qui adoptent une approche agile le font en raison de l’avantage concurrentiel qu’elle offre à celles qui sont en concurrence sur des marchés en évolution rapide. Et les consommateurs ont rapidement ajusté leurs attentes en fonction des entreprises qui y parviennent.

Les consommateurs sont également beaucoup plus enclins à s’exprimer sur les réseaux sociaux au sujet des entreprises qui ne répondent pas à leurs attentes. Ils se sont habitués à des expériences d’applications grand public qui changent presque quotidiennement.

Une approche agile permettra aux équipes de travailler plus rapidement tout en établissant des relations plus solides avec les clients. Cela fait partie du raccourcissement de la boucle de rétroaction entre le marché et l’entreprise.

L’approche idéale pour les utilisateurs de Martech du futur est de traiter leur environnement de travail davantage comme une start-up que comme une entreprise mature.

Cela deviendra bientôt un impératif, compte tenu de l’énorme quantité d’innovations qui ont lieu dans le secteur de la technologie.

Vous vous souvenez de la célèbre citation de Charles Darwin ?

Vous vous souvenez de la célèbre citation de Charles Darwin : “Ce n’est pas la plus forte des espèces qui survit, ni la plus intelligente. C’est celle qui s’adapte le mieux au changement.”

La méthode Agile est optimale dans les situations où il est difficile, voire impossible, d’estimer avec précision la portée d’un projet – et où une mauvaise estimation entraînera un gaspillage d’efforts et de ressources. L’objectif de la mise en œuvre d’Agile dans le marketing est d’améliorer la rapidité, la prévisibilité, la transparence et l’adaptabilité du changement dans la fonction marketing.

Comme pour tout changement, l’introduction du marketing agile dans une organisation nécessitera une approche réfléchie :

1. S’informer sur les valeurs et les processus Agile

2. Nommer un responsable Agile

3. Rassemblez vos ressources

4. Enrôler la direction tôt et souvent

5. Commencez par un petit projet bien défini

6. Partagez vos résultats

Certains domaines du marketing peuvent évoluer plus facilement que d’autres, il serait donc judicieux de commencer par l’un d’entre eux : marketing numérique, campagnes d’e-mailing, études de cas, campagnes sur les médias sociaux, etc.

D’autre part, les responsables marketing de demain devront rester au sommet de leur art et maintenir leurs compétences à jour.

Rester pertinent dans un monde Martech concerne tout le monde : peu importe que vous soyez le directeur du marketing, le directeur de la technologie marketing ou un simple collaborateur de l’équipe.

Une étude d’Adobe a révélé que 40 % des spécialistes du marketing souhaitaient se réinventer en tant que tels, mais que moins de la moitié d’entre eux – 14 % seulement – savaient comment s’y prendre.

Pour que les spécialistes du marketing réussissent dans cet environnement médiatique compétitif et convergent, ils doivent posséder quelques caractéristiques essentielles. Le développement de cet état d’esprit et de ces compétences peut contribuer à faire progresser leur carrière professionnelle et leur permettre de mieux servir leurs marques.

Ces spécialistes du marketing hybride, capables de franchir les frontières des spécialités, sont comme une colle qui rassemble l’ensemble du département marketing.

Un futur utilisateur de Martech sera :

> Connaissance de la technologie numérique et des outils de recherche

> Axé sur le contenu

> Aptitude sociale

> Conscience commerciale

> Compétence technique

> Pilotage par les données

À mesure que le monde du marketing numérique devient plus sophistiqué, les marques ne sont pas les seules à devoir ajuster leurs stratégies ; les professionnels eux-mêmes doivent être capables de s’adapter et de maîtriser de nouveaux rôles.

En se concentrant sur ces compétences, les marques et les spécialistes du marketing peuvent ensemble rester pertinents dans le secteur du marketing en ligne.

Le marketing doit être trans-organisationnel

À l’ère des exigences élevées, toute la structure organisationnelle est appelée à changer.

Nous sommes convaincus que l’ensemble de l’organisation doit être axée sur le client, et pas seulement le marketing.

La création d’une véritable centricité client passe par la réunion de l’ensemble de l’entreprise autour d’objectifs communs.

Cette capacité à impliquer les équipes dans l’ensemble de l’entreprise sera cruciale, d’autant plus que 54,3 % des spécialistes du marketing interrogés dans le cadre de l’étude Future Marketing Organisation estiment que le rôle futur du marketing consistera à collaborer avec d’autres fonctions telles que l’informatique, les ventes et les finances pour implémenter la stratégie de l’entreprise.

En créant des équipes interfonctionnelles de nature diverse, vous pouvez promouvoir la pensée créative et potentiellement identifier des solutions plus créatives aux problèmes auxquels votre entreprise est confrontée.

Cependant, pour que les équipes puissent travailler ensemble efficacement, les données doivent être facilement accessibles à chaque membre de l’équipe.

N’oubliez pas que les différents départements de votre entreprise doivent travailler ensemble pour garantir la cohérence des données et leur circulation entre eux.

Comment votre entreprise élabore-t-elle sa propre stratégie en matière de données ? Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’un processus évolutif. Il ne s’agit pas d’un sprint ponctuel vers la ligne d’arrivée, mais d’une course de fond parsemée d’obstacles techniques et humains.

Mais les entreprises qui commencent dès maintenant à investir dans une stratégie de données solide et une infrastructure propriétaire peuvent se préparer à gagner sur le long terme.

En résumé, l’utilisation future de la Martech comprendrait une collaboration plus ouverte, des solutions technologiques intégrées, une évolution des compétences, une approche agile et des changements rapides alimentés par des données exploitables.

Alors comment se préparer à faire partie de cet avenir Martech ?

Vous voulez parler de détails ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour réserver un appel découverte GRATUIT!
Nous sommes un cabinet de conseil en stratégie omnicanal et nous serions ravis de vous voir réussir vos initiatives de marketing omnicanal.

Articles Similaires

Abonnez-vous à Behavioural Response

Restez informé sur l’optimisation du parcours client, Martech, le marketing omnicanal ainsi que la génération de demandes et de prospects. Rejoignez-nous.

Certaines des entreprises que nous avons aidés à avoir plus de succès

Vous voulez en savoir plus sur la façon dont nous pouvons vous aider avec vos initiatives Martech et omnicanales stratégiques ?

Que pouvons-nous vous aider à trouver?
Je recherche

Que pouvons-nous vous aider à trouver?
Je recherche